Présentation > Liens > Interview > Interview de Nicolas Stratigos

Interview de Nicolas Stratigos

(Par Antoine)

Il n'était pas concevable pour le n° 50 de Vae Victis de réaliser uniquement un interview de son créateur, Théophile Monnier.... En effet celui ci a laissé les rênes à Nicolas Stratigos depuis un bon moment déjà... Il ne pouvait donc échapper à nos questions !
Je tiens donc à le remercier pour avoir pris un peu sur son temps pour répondre à ces quelques questions. Bonne lecture !

-) Peux-tu te présenter rapidement ? Es-tu, oui ou non, un joueur ? Joues-tu encore ? Et si oui, à quoi ?

J'ai commencé à jouer en 1978 avec une règle seconde guerre mondiale avec figurines (au 1/300e) française, un peu à la flèche et l'épée puis je suis passé au jeu sur carte avec Austerlitz de JP Défieux puis PzG. Guderian et immédiatement après nous avons squatté le grenier plusieurs mois avec un pote pour jouer Wacht am Rhein? j'ai continué à jouer jusqu'à maintenant plus ou moins régulièrement (j'ai fait pas mal de JdR : DD et Chtulhu), je pratique du jeu avec figurines (quelques tournois de DBM ces dernières années , SA, DBN, je vais aller jouer à Brienne « Pour l'Empereur »?), les jeux de VV, de bons jeux de plateaux (La vallée des mammouths par exemple avec des réfractaires ou des enfants) et le Seigneur des Anneaux avec mon fils. Mais bon, je joue moins qu'avant.

-) Comment en es-tu venu à travailler chez Vae Victis et à te retrouver rédacteur en chef de la revue

Théo raconte ça très bien dans le dernier VV. On s'est rencontré chez un ami commun, il cherchait des auteurs, je me suis beaucoup impliqué dans la création et le développement des premiers jeux, le reste s'est fait naturellement : Théo voulait lancer Cyber, il avait besoin de quelqu'un pour lui filer un coup de main sur VV et j'étais disponible?

-) Sans nous révéler des secrets d'états, est ce que Vae Victis se porte bien ? Ou en reformulant ma question, est ce que Vae Victis atteindra le numéro 100 ?

Bonne question, je l'espère sincèrement (avec ou sans moi d'ailleurs). Disons que le lectorat de VV se maintient relativement bien. Le truc c'est le renouvellement des lecteurs : quand on en perd un pour quelque raison que ce soit, il faut le remplacer. Pour le moment on y arrive. Mais il est évident que si un jour VV perd ne serait-ce que 15% de son lectorat, ce sera le début de la fin.

-) VV s'adresse à un public très hétérogène (« wargameurs », figurinistes, historiens « en herbe » et jeux vidéo), quel est la part de chacun de ces publics dans le lectorat de VV ? De même j'ai cru comprendre qu'un fort pourcentage du lectorat de VV était assez jeune, comment l'expliques-tu ?

Le lectorat est effectivement très hétérogène, comme le hobby du jeu d'histoire. C'est aussi ce qui fait que VV puisse encore exister, si nous nous adressions uniquement à une seule des composantes, le magazine ne serait plus viable (VV coûte cher à fabriquer). Disons que le public est un peu à l'image du mag (1/4 de chaque type) avec des sous-ensembles qui se regroupent : wargameurs et amateurs d'histoire ou de jeu vidéo? Il y a des purs et durs comme partout mais pour qui recherche des lectures plus pointues il existe des fanzines ou des mags étrangers qui permettent de compléter la lecture de VV.
Nous avons des lecteurs de 11-12 ans, ce sont eux l'avenir (ceux qui lisent Ravage ou White Dwarf aussi), quand tu t'intéresses à l'histoire ou au jeu, même si tu t'en éloignes à un moment tu y reviens toujours (qui n'a pas arrêté de jouer après ses études ou quand il s'est marié ?). De surcroît je pense que ces lecteurs jeunes sont eux-mêmes les enfants de gens de ma génération qui à un moment ou à un autre les ont initiés au jeu (ce que j'ai fait moi-même).

-) Quel est l'importance du lectorat U.S (et étranger) qui souvent cite VV en exemple pour sa qualité visuelle et ses jeux?

Nous avons pas mal de lecteurs et d'abonnés étrangers (US, Italie, Belgique et autres pays), cela représente environ 20% des ventes totales. Ils sont souvent très enthousiastes, on trouve ainsi des trad. en anglais de la plupart des jeux VV. Certains ont même étés traduits en japonais !

-) Quel est l'avenir de la section Cyberstratège sachant que depuis peu ton ancien « patron », Théophile, publie l'excellent PC4war ?

Rien ne changera à priori, le ton est légèrement différent de celui de PC4war et c'est un excellent exemple de lecture complémentaire.

-) Peux-tu rapidement expliquer le processus de fabrication d'un numéro ?

Après la phase de réflexion et de maturation qui peut commencer bien en amont et la commande des articles, le travail sur ceux-ci commence généralement un mois avant le bouclage (pour ceux qui arrivent en temps et en heure, ce qui est rare) relecture, recherche des illustrations, photos? Le jeu est traité différemment dans le sens ou il est généralement en préparation depuis plus longtemps (sauf accident). Bref la fabrique commence 2 semaines avant le bouclage (scan des images, maquette des articles, relecture définitive, montage de la planche de pions, relecture et corrections de la carte). Comme tous les auteurs sont des pigistes qui font ça par plaisir et qui ont d'autres occupations, environ 1/3 du mag est toujours traité dans ces 2 semaines, ce qui fait qu'en période de bouclage les journées sont très très longues.

-) Quels sont les critères retenus pour la publication d'un article ? Qui peut en proposer ?

Tout le monde peut me proposer un article, il faut que le sujet soit à même d'intéresser le lectorat, de toute façon il y a toujours une période de préparation d'un article, je demande un synopsis, puis l'article puis les éventuelles corrections, la fourniture de figurines adéquates par exemple, le critère principal est quand même qu'il soit écrit en bon français?

-) Je suis surpris du manque de passerelle entre les différentes rubriques de la revue. Par exemple il n'y a jamais de ludographie même succincte à la fin des articles historiques. Les articles historiques pour les figurines ne renvoient pas pour les joueurs sur carte (ou les joueurs PC d'ailleurs) vers un jeu ayant pour thème l'article. Est ce un choix volontaire ? Pourquoi ?

Non absolument pas, c'est effectivement quelque chose que nous pourrions creuser à la manière des petits encarts historiques dans les différents articles (carte, figs ou info) quitte à le faire moi-même quand l'auteur de l'article n'a pas forcément l'accès à ces infos.

-) VV se trouve face à un peu de concurrence : S&T, Against the Odds, Alea Iacta Est,?Que penses-tu de ces revues ? Où les situerais-tu par rapport à Vae Victis ?

je ne sais pas si on peut parler de concurrence car on ne propose pas tout à fais le même produit (à part peut-être Alea). S&T et AtO proposent toutes deux un jeu complet avec pions cartonnés pour un prix quatre fois supérieur à VV et en anglais. Ce sont pour moi des revues de complément parfaites pour qui lit l'anglais et désire des jeux plus compliqués et plus aboutis (le plus souvent mais pas toujours), donc qui s'adressent à une partie seulement du lectorat. Je suis très content qu'elles existent (et nous les présentons d'ailleurs régulièrement) comme je suis heureux que le Franc-tireur ou Vieille Garde ou le Carnyx existent. Vae ne peut pas se permettre, à moins de s'aliéner une partie de son lectorat, de consacrer 10 pages à ASL ou à la critique du dernier GMT. Il ne faut pas perdre de vue que VV est une revue « généraliste » sur un secteur extrêmement spécialisé, et donc se doit d'être fédératrice, variée et exhaustive (dans la mesure du possible)?

-) On ne peut pas dire que le site de VV soit souvent mis à jour. Pourtant son lancement semblait répondre à une demande. Pourquoi cet abandon alors qu'il pourrait ouvrir des possibilités intéressantes ? (plus grande réactivité pour les errata, scénarios en ligne, etc?)

c'est vrai le site est un pb, il faut juste que je trouve le temps de m'en occuper un peu plus. J'ai l'intention d'ici à la fin de l'année de remettre à jour toutes les adresses des clubs, de donner un index complet à télécharger et surtout de mettre les errata en ligne.

-) Peux-tu nous expliquer les critères de choix des jeux en encarts et des règles de figurines publiés dans Vae Victis ? Certains reprochent à VV un grand « classicisme » dans le choix des jeux en encarts publiés. Comment expliques-tu cela ?

Classicisme ? sur les 15 dernières parutions (n°36 à 50) nous avons eu : 4 x 2e GM (1940, Est 41, Ouest 44, pacifique), 2 x napoléoniens, 1 x guerre de 1870, 1 x Guerre de Sécession, 1 x Guerres du XVIIIe, 1 x Moyen Age, 2 x antiques (Rome et Grèce), 1 x Guerres du XVIe (n°50), 1 x moderne, 1 x 1re GM, ça me paraît varié quand même. Ce qu'il faut dire ce n'est pas VV qui est classique c'est une partie du lectorat (la moins bonne vente en kiosque c'est le XVIIIe) qui achète VV pour le jeu en encart. D'où le panachage entre des époque populaires et d'autres moins. Les guerres de religions sont un sujet encore jamais traité, on verra comment ça marche, mais je ne pense pas que l'on puisse nous accuser d'un trop grand classicisme au regard de la liste ci-dessus.
Le choix se fait principalement (figs et cartes) sur l'intérêt de la période ou de la bataille et sur le panachage des époques (j'essaye toujours de couvrir à travers les différents articles plusieurs périodes historiques afin que tout le monde trouve son bonheur).

-) Dernièrement, les derniers jeux en encarts de VV «étaient presque tous basés sur les règles d'encarts d'anciens numéros. Quel sera dans le futur la proportion entre les jeux basés sur des règles déjà testées et éprouvées et, des jeux basés sur de nouveaux systèmes de règles ?

Il n'y a la aucune règle particulière. Le n° 50 est un nouveau système, les 51, 52 et 53 non à priori, le 54 le sera, pour la suite difficile de prédire la nouveauté des systèmes. En 2004 il y aura certainement un jeu avec le système Ardennes 44 sur l'armée française mais en même temps un jeu sur l'offensive de 1942 est en préparation et il utilisera une autre approche.

-) Quels sont les prochains jeux de figurines et jeux en encarts à venir

En figurines : Tank III et un skirmish antique dans le n°50 puis un jeu sur l'Afrique coloniale, les articles sur Fachoda, De Sumer à Constantinople, le Cid (WHAB)? en jeu sur carte, EPT 3 : Koursk, la campagne de 1814 (Montmirail, Champaubert), CdB 4 : les armées d'Orient (japon, Chine, Mongols, Corée), Solférino ou Magenta, La campagne d'Alsace 1944?

-) Dans tous les jeux en encarts, un seul thème semble absent, celui de la guerre navale. Est ce un choix volontaire ou un simple oubli ?

Non ce n'est pas le seul, il manque aussi la guerre aérienne? Le problème des jeux navals c'est qu'ils représentent une niche dans une niche et que de façon générale ils sont plus compliqués à mettre en oeuvre. Je suis un ancien officier de la marine marchande, j'ai navigué dans la marine nationale et j'ai joué aux Fleets, à Harpoon et j'en passe, je vais essayer d'initier mon fils à the Hunt for Red October, autant dire que j'aime ça, mais si je mets un jeu purement naval en encart, je perds la moitié de mes ventes en kiosque? Alors à part un jeu bonus, honnêtement je ne pense pas qu'il y ait un jeu purement naval dans VV (peut-être un jeu ou il y aurait deux ou trois composantes comme Typhon sur le Pacifique).

-) Je ne sais pas si tu as lu les messages concernant Vae Victis présent sur le forum de Strategikon (des petits malins du Wargame Club m'on dit que si ?), que penses-tu des propositions que certains ont fait au sujet de la revue (jeu en encart présenté sur 2 numéros, etc ?)

Je ne me rappelle plus des autres propositions, mais ça c'est la typique mauvaise bonne idée, si le lecteur n'aime pas la première moitié, il n'achètera jamais la seconde. Si les propositions sont applicables, ne pénalisent pas une partie du lectorat (genre des articles d 'analyse de jeu sur carte en 10 pages ou de parties commentées à tous le n° en 10 pages aussi) alors pourquoi pas.

-) Le « journal de marche » est de plus en plus « envahis » par les errata et les annonces des manifestations. Or dans les premiers numéros cet espace se voulait ouvert aux lecteurs. C'est vrai que l'on y lit rarement autre chose. Je me rappelle de « journal de marche » comprenant des lettres de lecteurs ou des notes de conceptions des développeurs de jeux. Est ce du à un manque de participation des lecteurs ou à un manque de place ?

un manque de place surtout, mais dans le n° 49 il y avait si je ne m'abuse de longues notes de conception sur Ardennes 44

-) Toi aussi, tu es à l'origine de « quelques-un » des jeux en encarts de la revue. Quel serait ton tiercé gagnant

Les miens : Kharkov 1943, le système Bélisaire / Croisades / Plutôt mort que Perse, EPT 1 (pour le sujet) et 2 (pour la simplification des règles),
Les autres : Paris vaut bien une messe, Imperator, DBP

-) Enfin dernière question. Est que Stratigos est un pseudonyme ? Je pose la question car j'avoue être curieux. Et surtout il me semble statistiquement improbable qu'une revue sur les jeux de stratégie (et de tactique) ait un rédacteur qui se dénomme Stratigos ! Le hasard ferait-il bien les choses ?

Il faut croire que oui. Nicolas Stratigos, c'est bien mon nom.
Frog Of War
Home Home